Chardon-Marie

Le chardon-Marie, ou Silybum marianum, est décrit comme une herbe annuelle, annuelle d’hiver et bisannuelle qui appartient à la famille des astéracées. La tige principale du chardon-Marie est robuste et striée. Les branches sont étalées, ce qui donne à la plante une taille globale de deux à six pieds de haut. La caractéristique la plus marquante de cette plante est la présence de taches blanches, ou marbrures, sur les nervures, qui contrastent fortement avec le fond vert foncé du limbe de la feuille. Découvrez plus sur des plantes similaires sur le site www.small-garden.fr

Le chardon-Marie a des feuilles larges et profondément lobées, d’environ 20 pouces de long et 10 pouces de large. Le bord des feuilles est jaune et pourvu d’épines ligneuses. Chaque tige de la plante se termine par une fleur solitaire, d’environ 5 cm de diamètre, aux pétales violets.

Le chardon-Marie est considéré comme nuisible aux pâturages ou aux prairies. En effet, la plante est considérée comme toxique pour le bétail en raison de ses fortes concentrations de nitrate accumulé. Cependant, malgré les préoccupations actuelles concernant sa toxicité apparente, on ne peut pas contester le fait que dès 23-79 après J.C., le chardon-Marie était considéré comme une plante médicinale.

Avantages pour la santé

Depuis des milliers d’années, la plante du chardon-Marie est utilisée en Europe pour purifier et protéger le foie. Les premiers chrétiens ont dédié le chardon-Marie à Marie, en l’appelant chardon marial. Plus tard, la science a adopté ce concept en lui donnant le nom de Silybum marianus.

Au XIXe siècle, le chardon-Marie a acquis une réputation de remède contre les varices. Les éclectiques, médecins qui utilisaient les moyens traditionnels pour traiter les maladies, se servaient d’extraits de la plante pour soulager les varices, les difficultés menstruelles et la congestion du foie, de la rate et des reins. Les herboristes attribuaient également des propriétés de cette plante comme stimulant. Ils l’utilisaient pour augmenter la production de lait maternel et la sécrétion de bile.

Un concept intéressant de la médecine traditionnelle de cette époque était l’association de la bile et d’autres fluides corporels avec différents types de personnalité. Comme le chardon-Marie est lié à la sécrétion de bile, les herboristes croyaient que la plante pouvait être utilisée pour traiter la dépression, qui était, selon eux, un trouble associé à la « bile noire ».

Aujourd’hui, le chardon-Marie n’est plus considéré comme un remède contre la dépression ou la mélancolie. Cela s’explique en partie par le fait que les gens n’associent plus la bile aux humeurs et que la science a établi que cette affirmation était creuse. Cependant, des centaines d’études médicales ont pu prouver que le chardon-Marie a effectivement des propriétés qui pourraient protéger et guérir le foie.

On pense que le chardon-Marie est un « nettoyant » pour les problèmes de foie. Environ 95% des substances que nous absorbons dans notre corps passent d’abord par le foie avant d’être excrétées par les voies intestinales. C’est pourquoi le foie est le dernier arrêt pour tout, y compris les nutriments et les déchets. En aidant le foie à se débarrasser des déchets, le chardon-Marie contribue à maintenir l’organe en bonne santé et à le protéger des lésions corporelles.

Le chardon-Marie aide à maintenir les niveaux de glutathion dans le foie. Le glutathion est un composé semblable à un acide aminé qui joue un rôle essentiel dans la neutralisation des toxines. Des études scientifiques ont constamment montré que le chardon-Marie peut aider à prévenir la réduction des niveaux de glutathion et parfois même les augmenter jusqu’à 35 %.

Informations sur l’achat

Lorsque vous envisagez d’acheter des produits à base de chardon-Marie, n’optez pas pour le thé. Le chardon-Marie sous forme de thé n’est pas efficace et n’améliorera aucun problème médical. En effet, les thés fabriqués à partir de cette herbe ne contiennent que de petites quantités de silymarine, qui se dissout mal dans l’eau. De même, les feuilles de chardon-Marie n’ont aucune valeur thérapeutique, il faut donc éviter les produits contenant cette partie de l’herbe.

Les bonnes idées pour l’aménagement de petit jardin de ville
Découvrir les pièges connectés pour se débarrasser des nuisibles